Etude ViaVoice - Les nouvelles tendances du financement

logo-viavoice
logo-afite
Email
Téléphone

Le mot de Florence Vasilescu, CEO de FirmFunding

"Il y a un an, nous avions décidé de faire réaliser une étude sur le financement des entreprises, et, plus précisément, sur la perception que pouvaient avoir les dirigeants de PME du financement par obligations. Il en était ressorti que le financement obligataire, solution de financement pourtant incontournable pour les grands groupes, était encore trop peu connu et utilisé par les PME. "

Cette année, ce sont les conseils de ces chefs d’entreprise que nous avons souhaité interroger, spécialistes des sujets de financement, qui, avec les experts comptables, apportent un soutien technique et financier essentiel aux dirigeants de PME. Il nous est en effet apparu important de connaître, pour 2019, les tendances qui se dégageaient sur les modes de financements et leur point de vue d’expert sur celles-ci.

Que les 135 membres de la première association professionnelle les réunissant, l’AFiTE (Association pour le financement et la transmission des entreprises) soient remerciés d’avoir accepté de répondre à cette étude, menée par notre partenaire ViaVoice.

Un sentiment général positif, d’abord : Selon la grande majorité des conseils haut de bilan (3/4 des conseils interrogés), leurs clientes PME ont trouvé une solution de financement lorsqu’elles en avaient besoin. On ne peut que s’en féliciter.

De quel type de financement les PME ont-elles bénéficié ? De façon peu surprenante, le financement bancaire occupe une place prépondérante, et ce pour tous les types de PME (+ ou – de 5 millions d’euros de chiffre d’affaires). Enseignement intéressant de l’étude, selon les conseils interrogés, le financement obligataire confirme sa percée dans les sources de financement pour les PME : dans 37% des cas, ils indiquent avoir monté des dossiers de financement composé exclusivement ou en partie d’obligataire. Comme l’analysent les experts de Viavoice, une ligne de fracture se dessine néanmoins au sein des PME, selon leur taille : Celles réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros en sont bien plus bénéficiaires que celles réalisant un chiffre d’affaires plus modeste, ce qui n’est pas surprenant, au regard des critères gouvernant les choix des investisseurs professionnels.

C’est une source de satisfaction : La tendance, qui ne s’observait il y a peu que chez les grands groupes, gagne le monde des PME, qui de plus en plus peuvent trouver une solution de financement de leur croissance ou de leur transmission, en complément du bancaire !

Autre point intéressant de l’étude, celui portant sur les raisons pour lesquelles le financement obligataire n’a, dans certains cas, pas été privilégié : 3 explications ont été données, un financement trop cher, inadapté et sur lequel il n’y a pas assez d’informations. Chacun de ces freins peut être levé :

  • -   si le coût d’un financement obligataire est effectivement supérieur au bancaire, rappelons qu’il finance des projets non finançables en bancaire et demeure moins cher que l’Equity, tout en préservant la part de capital des fondateurs;
  • -   le financement obligataire est, au contraire de ce qui a été indiqué par les conseils interrogés, très adapté aux projets de développement et de transmission des PME d’une certaine taille : cette réponse (qui rejoint le 3ème frein, lié à l’absence d’informations) traduit la nécessité de continuer d’informer et de convaincre les acteurs du financement de l’utilité du financement en dette privée pour permettre la croissance de PME. FirmFunding s’y emploie chaque jour !

Une précision importante, enfin : Cette étude a été réalisée au mois de mars 2020, et porte sur l’année 2019, antérieure à la crise du Covid et ses conséquences. Depuis, les PME ont dû faire face aux conséquences exceptionnelles du confinement sur leur activité, aidées par les politiques publiques et, notamment le dispositif de PGE. Il y a fort à parier que le financement obligataire va plus que jamais constituer à l’avenir une solution crédible pour les PME, dans un contexte où le secteur bancaire, surtout à l’issue des campagnes de PGE, ne peut pas tout ! L’activité de la plateforme FirmFunding confirme la bonne tenue du financement obligataire dans le contexte actuel, 80 millions d’euros de financement ont été mis en ligne depuis le début de l’année et des dossiers sont closés tous les mois.

FirmFunding est ravie d’accompagner les PME, leurs conseils, et les investisseurs de façon à permettre le financement de la croissance et du développement, autrement. Bonne lecture !"

Nous contacter