Interview d'investisseurs - Le point de vue de Sylvain Makaya
Partner chez Idinvest

Pouvez-vous nous présenter votre société de gestion IDINVEST ?

IDINVEST est une société de gestion qui finance les PME avec un peu plus de huit milliards d’euros d’encours sous gestion, répartis en trois pôles. Le premier est un pôle d’environ deux milliards dédié au financement de l’innovation, qui finance des PME européennes en série A et B. Le second pôle qui pèse deux milliards et demi est notre pôle historique chez IDINVEST, qu’on appelle fond de fonds, et qui finance des fonds private equity, des opérations secondaires et des opérations de co-investissement. Le troisième pôle est dédié à la dette privée et pèse environ trois milliards et demi. Dans ce dernier pôle on trouve trois sous-pôles : un consacré à la dette senior qui fournit de la dette aux PME comme le ferait une banque. Le second pôle fournit de la dette mezzanine et de la dette unitranche, et le troisième est un pôle de financement d’actifs qui finance des PME industrielles en leasing.

Pourquoi avez-vous choisi la dette privée pour financer les PME ? 

Pour nous la dette privée a trois principaux avantages. Le premier est qu’il n’y a pas d’intrusion dans le capital. C’est très important pour les dirigeants de PME qui trouvent parfois que les fonds sont intrusifs et sont là pour entrer dans le capital et gêner la gestion. La dette a comme avantage de ne pas avoir de prise sur le capital mais seulement d’accompagner le développement de la société. Le second avantage, c’est la possibilité de faire des opérations de lease back, qui est une forme de dette qui s’appuie sur des actifs et qui n’est pas proposée par les banques. On valorise l’équipement déjà en place et on investit dans du nouvel équipement, ce faisant on injecte du cash dans la PME qui l’utilise pour se développer. Le troisième avantage de la dette, c’est qu’elle permet à la PME de se développer via de la dette d’acquisition. Cela permet à une société d’acquérir un concurrent étranger et ainsi se développer sur un marché international. Cette dette est plus chère que la dette bancaire mais peut s’inscrire dans la stratégie de développement d’une PME et permet surtout d’aller au-delà des ratios d’endettement si la PME a atteint son ratio d’endettement maximal auprès des banques.

En quoi une plateforme comme FirmFunding peut aider au développement de ce marché ?

Aujourd’hui le problème d’un fond d’investissement comme IDINVEST n’est pas tant de lever des fonds, ce qui, compte tenu de nos millésimes, se fait relativement bien. Le vrai sujet pour nous est de bien dépenser l’argent qu’on nous a confié. Il faut donc savoir bien identifier les bons dossiers via des canaux de sourcing performants. Une plateforme comme FirmFunding nous permet d’enrichir nos réseaux de sourcing et d’améliorer leur qualité. De plus, échanger avec des acteurs expérimentés sur le marché des PME nous permet d’avoir un premier filtre des dossiers, qui seront ainsi préqualifiés.

Pourquoi vous intéressez-vous au financement des PME ?

La première raison est purement économique. Il faut savoir qu’on peut gagner autant d’argent, si ce n’est plus, en finançant les PME que les grandes entreprises. Les PME sont le poumon économique de la création de valeur en France et en Europe, bien plus que les grands groupes, souvent basés à l’étranger et qui créent la valeur à l’étranger. Nous entrons en contact avec ces PME souvent basées en régions par le biais de France Invest. C’est très important pour nous d’animer ce tissu de PME et de dynamiser les interactions entre régions. Pas seulement financièrement mais aussi pour favoriser un écosystème propice au développement, via des services par exemple, qui leur permettront de se développer internationalement. Cela permet aussi à des PME européennes de se développer sur notre territoire.

Nous contacter

  • picto contact mobile
  • Par téléphone au numéro suivant
  • +33 (0)1 41 25 85 85
  • picto contact gps
  • Nous trouver  à l'adresse suivante
  • 29 rue du Pont
    92200 Neuilly-sur-Seine